À la découverte de l’auto-entrepreneur exerçant dans l’événementiel

Si vous tenez à exercer dans l’événementiel sans pour autant être à la solde d’une agence, mais plutôt en travaillant pour votre propre compte, sachez que 5 minutes vous suffisent pour vous déclarer en tant qu’auto-entrepreneur et démarrer votre activité. Découvrez dans cet article quelques astuces pour devenir auto-entrepreneur dans l’événementiel et des informations sur ce statut.

L’essentiel sur le régime d’auto-entrepreneur événementiel

Aussi bien facile d’obtention que de gestion au quotidien, le statut d’auto-entrepreneur événementiel présente plusieurs avantages, en occurrence la simplification du régime fiscal et social.
Régime microsocial de l’auto-entrepreneur : il s’agit de payer vos cotisations sociales selon bien évidemment votre chiffre d’affaires. C’est dire que la cotisation sociale n’intervient que quand vous réalisez de chiffre d’affaires. Autrement, vous n’aurez rien à payer. Si au contraire, vous en générez un, vous avez encore la possibilité d’opter pour un paiement trimestriel ou mensuel des cotisations.
Régime micro-fiscal : il prend en compte, quant à lui, les impôts et la franchise de TVA définis également selon le chiffre d’affaires.
Cependant, pour être bénéficiaire des régimes microsocial et micro fiscal, votre revenu doit être strictement inférieur ou égal à 72 500 € HT par an. Au cas où le revenu irait au-delà de ce seuil, il faudrait nécessairement changer de statut. Lire plus sur l’ auto entrepreneur dans l'événementiel ici.

Inscription dans l’auto-entrepreneuriat événementiel : comment s’y prendre ?

S’inscrire en posture d’auto-entrepreneur dans l’événementiel est subordonné à la suivie d’une formation qui n’est toutefois pas obligatoire. Néanmoins, cette formation vous offre la capacité d’avoir un contact facile avec les clients une fois votre enregistrement, en tant qu’auto-entrepreneur exerçant dans l’événementiel, effectué. Parlant de ces formations, elles sont nombreuses dont un BTS communication avec le niveau Bac +2 et un DUT information-communication, option communication des organisations avec également le niveau Bac +2. Par ailleurs, ces deux formations peuvent ensuite se faire renforcer d’une autre plus évoluée dans l’événementiel, surtout si vous désirez vous spécialiser dans le domaine.