Les insectes en hiver : comment arrivent-ils à survivre ?

Au cours d’une année, deux saisons se succèdent, l’hiver et l’été. Durant l’hiver, les insectes disparaissent totalement parce qu’ils sont des animaux à sang froid. Ils ont donc besoin de la chaleur émanant du soleil pour assurer leur survie en régulant leur température corporelle. Vu qu’ils ne supportent pas l’hiver, comment arrivent-ils à survivre durant toute la période d’hiver ? Pour percer ce mystère, lisez la suite de cet article ?

La mort de certains insectes

À l’arrivée de l’hiver, on constate tous que pratiquement tous les insectes disparaissent. Cette disparition soudaine se justifie par la mort de tous les insectes qui ne résistent pas à la fraicheur hivernale. Mais pour assurer la pérennité de leur espèce, ils prennent le soin de pondre un nombre important d’œufs à l’approche de l’hiver. Une fois les œufs pondus ils sont protégés par une capsule et mis à l’abri de toute intempérie sous les grosses pierres, sous les écorces d’arbres, sous des feuilles, etc. À l’arrivée du printemps, des œufs, surgissent d’autres insectes qui reprennent le flambeau de leur prédécesseur.

La migration de certains insectes

Pendant l’hiver, tous les insectes ne meurent pas. En effet, ceux qui ont la capacité de parcourir une longue distance se lancent dans la migration. Ils quittent la région où s’annonce l’hiver pour un autre endroit ensoleillé avant l’arrivée de l’hiver. C’est le cas du papillon Monarque qui fuit l’hiver du Canada pour l’été du Mexique.

Le regroupement de certains insectes

Généralement, la majorité des insectes n’ont pas la capacité de parcourir de très longue distance. Donc pour eux la migration est une impossibilité. Vu qu’ils doivent survivre pour assurer la pérennité de leur espèce, ils mettent sur place une technique ingénieuse de regroupement. Il se regroupe en masse dans les fourmilières et les ruches dans le but de se tenir au chaud

Certains insectes s’hibernent.

« Quand on n’a pas ce qu’il faut, on se débrouille avec ce qu’on a », dit-on. Les insectes qui n’ont plus d’autre alternative pour la fraicheur de l’hiver s’hibernent dans un endroit bien protégé. C’est le cas des coccinelles par exemple qui se cachent dans les roches pour se protéger du froid. Il y a aussi une idée de génie que certains insectes ont commencé par mettre en place pour ne pas se geler en plein hiver. Cela consiste à se déshydrater complètement.