Que savez-vous des clauses d'un contrat d'assurance crédit?

Les contrats d’assurance-crédit sont complexes à des moments donnés. Il est alors important et capital de bien comprendre les clauses principales de son contrat d’assurance-crédit. De la compréhension, il faut passer à une négociation digne du nom. Cet article vous permettra de mieux comprendre ce qu’est une assurance-crédit et ce qu’impliquent les clauses de son contrat.

Qu’est-ce qu’une assurance-crédit?


L’expression assurance-crédit paraît obscur à plus d’un. En effet, l’assurance-crédit est une protection octroyée aux différentes structures (TPE, PME, ETI et grands comptes) pour garantir les impayés. L’assurance-crédit offre trois prestations aux sociétés à savoir : la prévention et la surveillance du risque client (surveillance et gestion des menaces de crédit grâce à l’utilisation des services de l’informatique et de la surveillance des acheteurs), l’optimisation et le recouvrement des créances (la compagnie effectue les relances, le recouvrement et l’encaissement des créances fournis), et l’indemnisation des pertes. Visitez ce site pour avoir plus de précisions sur les conditions d’établissement d’un contrat d’assurance-crédit.

Qu’en est-il des importantes clauses à analyser dans un contrat d’assurance-crédit ?


Les clauses d’un contrat d’assurance-crédit sont multiples. Mais au nombre de celles-ci, nous pouvons citer le taux d’intérêt, son mode de calcul et les limitations à la hausse dans le cas d’un taux révisable. A côté de celles-ci, il existe les pénalités de remboursement anticipé et le caractère évolutif (possibilité de repousser quelques échéances). Il existe également un éventuel transfert d’un bien à un autre. Pour finir, vous avez aussi les assurances (décès, invalidité, incapacité de travail) et les garanties (caution ou hypothèque). Toutefois, ces clauses impliquent des obligations dans la gestion de ses créances afin de ne pas perdre le bénéfice des garanties. En cas d’impayé, il est du ressort de l’assuré de faire une déclaration auprès de son assureur crédit qui l’indemnise selon les clauses de son contrat.