Rôle et formation d’un jardinier

Plusieurs personnes pensent que pour être jardinier, il faut seulement avoir la volonté et de l’espace. Pourtant, c’est un métier complexe qui nécessite une bonne formation et d’autres aptitudes. On peut se tracer toute une carrière dans le jardinage et mieux s’en sortir dans la vie. Pour comprendre l’importance du travail du jardinier, vous pouvez lire cet article.

Quel est le métier du jardinier ?

Lorsqu’on est un jardinier, on peut être à son propre compte ou être engagé par une entreprise ou un agent pour effectuer les travaux et être payé par heure. Vous pouvez avoir plus d’information si vous consultez le site. En effet, le jardiner est le médecin des espaces verts. Quand on lui confie une portion de terre, il s’occupe de cette dernière jusqu’à obtenir des plants. Ces plants peuvent être des fruits et légumes pour la consommation ou des plantes ornementales ou du gazon. L’entretien de ces plants est sa mission et il fait aussi des traitements phytosanitaires. Pour son travail, le jardinier utilise plusieurs instruments comme la tondeuse, l’aspirateur, le ciseau... Quand le travail est trop pour lui, il peut prendre des ouvriers et superviser le travail.

Quelle est la carrière d’un jardinier ?

On n’est plus au temps où tout le monde se dit jardinier quand il possède un jardin de case. Le jardinage nécessite aujourd’hui une formation très sérieuse que vous devez suivre pour faire une grande carrière. La formation peut être au niveau secondaire et même universitaire. Il faut au moins avoir un CAP en technique paysagères ou en jardinage. Vous pouvez aussi passer le BAC pour cette même filière. Pour les études supérieures, vous pouvez avoir un BAC+2 et donc gérer une entreprise de jardinage. Par mois, un jardinier peut avoir entre le SMIC de son pays et 1600 € s’il est un débutant. Il existe des formations complémentaires si vous faire de l’horticulture ou s’occuper de pelouses, des terrains de sport ou de maison.